Avant de fonder l’agence Mille & une UI, j’ai été Designer Freelance en micro-entreprise, de mai 2017 à décembre 2020. Chaque année, j’ai rédigé un article pour faire le point sur mon activité. Voici le bilan de ma troisième année. Pour le lire mon premier bilan, c’est par ici. Et le deuxième, là !

C’est l’heure du bilan ! Voilà 3 ans que je suis Designer indépendante. Alors que j’écris ces premières lignes, voici ce qui me vient en tête : “ Non, non, rien n’a changé, tout, tout a continué !”

C’est toujours très instructif pour moi de relire mes bilans des années précédentes. Je me plie à cet exercice depuis 2017 pour prendre du recul sur mon activité et mes objectifs. Il se trouve que cette année 2020 a été un grand ménage de printemps !

J’ai répondu à trois objectifs sur les six que je m’étais fixés en 2019. Tout simplement car je n’avais plus envie de les atteindre !

Ça me paraît important lorsque l’on est indépendant : faire ce qu’on veut, quand on veut. Car la liberté et l’autonomie sont nos plus beaux atouts.

“Pour être un freelance accompli, soit un freelance spécialisé !”

Lorsqu’on a envie d’une bonne pizza, on ne va pas dans la brasserie généraliste mais chez l’Italien du coin. Lorsqu’on est freelance, c’est pareil. On me l’a souvent répété, et je l’ai souvent lu. Cette année 2020 est importante car j’ai la sensation d’avoir – enfin ! – trouvé ma spécialisation.

Me spécialiser n’a pas été une mince affaire. Je suis polyvalente et issue d’une formation en communication. J’ai aussi une forte sensibilité pour l’écriture. En 2018 et 2019, j’ai essayé de combiner tous ces intérêts pour me spécialiser en image de marque. Mais dans la pratique, ce métier ne m’apportait pas autant d’épanouissement que le Design.

Il n’y a rien à faire : le Design reste, et restera, mon péché mignon. J’ai alors fait le point :

  • Quelles sont les prestations dans lesquelles je prends le plus de plaisir ?
  • Dans quels domaines je me sens le plus légitime & expérimentée ?
  • Quelles prestations m’apportent le plus de chiffre d’affaire ?
  • Dans quels domaines ai-je envie de me former ?
  • Sur quels sujets ai-je envie d’écrire ?

A toutes ces questions, je réponds : le Motion Design et l’UI Design ! (Les puristes diront que c’est encore trop large pour une spécialisation… Mais j’aime faire ces deux choses, pourquoi en sacrifier une ?)

D’une part, le Motion Design me permet d’être à la fois technique & créative, puis de lier mes passions de l’écriture & du graphisme. Je pourrais passer des heures à faire des tutos After Effects, ou à chercher le bon mot à insérer dans mon script.

D’autre part, l’UI Design – ou la conception d’interface utilisateur – est ce qui m’a toujours le plus inspirée. Chaque nouveau site, application ou logiciel est une occasion de lier au mieux un design attractif aux besoin de l’utilisateur puis aux contraintes techniques.

Cette année, j’ai découvert la méthode de l’Atomic Design. Ça été une vraie révélation et même un déclencheur dans ma spécialisation. En quelques mots, l’Atomic Design est une méthode qui renverse nos habitudes de création. Elle permet de créer des designs par composants, et non pas par pages. Les interfaces finales sont beaucoup plus cohérentes, l’échange avec les développeurs est fluidifié, et l’image de marque du client profite d’une évolutivité incroyable. Cette méthode est efficace sur des logiciels comme Adobe Xd.

La méthode de l’Atomic Design répond à tant de frustrations vécues lors de projets digitaux, qu’elle m’a donné envie d’aider mes clients à avoir des process créatifs plus agiles et plus cohérents.

Par ailleurs, l’UI Design peut s’étendre à la direction artistique digitale : conception de logo, création de charte graphique web, déclinaison de l’univers graphique sur des bannières, newsletters, présentations PowerPoint…  Cette double spécialisation – UI et Motion – me permet alors de proposer à mes clients un accompagnement global sur leur identité de marque digitale.

Une spécialisation qui débouche sur la création d’une agence UX/UI : Mille & une UI

La première fois que j’ai rencontré Elysa… c’était lors d’un entretien pour un poste d’infographiste en 2014 ! Déjà infographiste en alternance, elle m’a fait passer cet entretien pour juger si notre futur binôme serait à la hauteur. Ce jour-là, je ne savais pas si la personne au bout de la table était le grand méchant loup ou la collègue bienveillante. Lors de notre première journée au bureau, je l’ai compris très vite. Même si elle est très taquine, Elysa allait devenir ma binôme idéale, mon amie, mon associée !

Puisqu’elle s’est lancée à son compte cette année en tant qu’UX Designer, nous avons toutes les deux pensé que notre association UX/UI serait complémentaire et idéale. Nous avons alors crée Mille & une UI, une agence UX/UI qui facilite les projets d’interfaces de nos clients grâce à la recherche Utilisateur et l’Atomic Design.

La micro-entreprise, rien que la micro-entreprise !

En 2019, l’un de mes objectifs était de passer en société. Aujourd’hui, plus du tout ! Elysa et moi avons choisi de travailler ensemble et de partager la même identité – Mille & une UI – tout en gardant notre statut de micro-entreprise. Ce dernier apporte des facilités juridique et comptable, ainsi que des charges réduites par rapport à une société. Un jour peut-être, nous créerons notre société légale Mille & une UI !

En janvier 2020, intégration d’un nouveau collectif & espace de coworking au Havre

C’est dans une volonté d’agrandir mon réseau de partenaires indépendants que j’ai intégré Cocktail Numérique en janvier 2020. C’est un réseau d’indépendants spécialisés dans la communication numérique qui a ouvert son premier espace de coworking au cœur du Havre.

Quitter mon ancien espace de Coworking Com’ des images a été une décision difficile car nous avions partagé de beaux moments de complicité, et de belles idées pour l’avenir du collectif !

D’une part, j’ai choisi de déménager pour des raisons pratiques. A quelques minutes à pied de chez moi, je me rends dans mon nouveau bureau pour partager avec les 7 autres coworkers des moments de travail, des pauses café, des projets communs, des brainstormings, des afterworks… et plein d’autres moments de convivialité.

D’autre part, je vois dans mon association avec Cocktail Numérique une relation gagnante-gagnante, fructueuse et sur le long terme. Nous sommes parfaitement en phase et sommes tous ambitieux. Ces quelques mois passés chez Cocktail Numérique m’ont déjà apportés de nouveaux clients, nouveaux projets, nouveaux amis, et nouvelles envies communes d’aller plus loin, ensemble !

2020, l’année de l’apaisement

Ou le grand ménage de printemps ! Lorsqu’on sort de Master à Paris, lorsqu’on travaille dans le secteur du digital et qu’on est indépendant, on ressent une sorte de pression (imaginaire sans doute) : réussir, produire du contenu sur internet, être premier sur Google, augmenter son TJM, être expert dans son domaine, diversifier ses revenus, devenir digital nomade aux quatre coins de la planète…

Finalement, l’indépendance peut être synonyme de tranquillité et de stabilité. J’ai compris en 2020 que si j’ai choisi le statut de freelance, c’est pour son mode de vie. Pour vivre à mon rythme. Pour avoir plus de temps personnel. Je suis indépendante dans le digital, non pas pour devenir une super star sur Youtube et sur les plateformes de freelances… mais pour me recentrer sur ce qui compte vraiment.

Cette année, j’ai décidé d’arrêter mon projet de blog cinéma, Fruits qu’on fit. Le site, oeuvre commune d’autres cinéphiles, est toujours en ligne et le restera. Mais j’ai choisi de me recentrer sur mon métier de Designer, sur mon temps personnel et sur mes proches. Mon projet immobilier devrait d’ailleurs voir le jour cette année, et un nouveau chiot sera bientôt accueilli à la maison 🙂

Freelance confinée, ça donne quoi ?

A l’heure où je vous écris, je suis, comme vous tous, confinée chez moi. L’épidémie du Coronavirus provoque une réorganisation inédite de nos vies. Mais ce confinement me démontre que je demeure sereine grâce à mon statut de freelance. Je me sens extrêmement chanceuse, car je ne ressens pas de bouleversement majeur dans ma vie face à ce confinement forcé, malgré une légère baisse d’activité. Je m’aperçois que mon métier de Designer Freelance à distance me permets, en toutes circonstances, de maintenir un niveau et un mode de vie stable et serein.  Je profite de ce passage pour transmettre mon soutien à tous les indépendants qui ne peuvent plus travailler à cause de l’épidémie, ou ceux qui voient leurs revenus baisser ! Soyons solidaires et imaginons de nouvelles façons de sauver nos métiers !

Le cap des trois ans, ou le fameux test fatidique sur la survie financière d’une entreprise…

Malgré mon apaisement en 2020, je dois vous avouer que le fameux cap des trois ans se fait sentir au niveau comptabilité !

Depuis décembre 2018, je dois ajouter la TVA sur mes factures. Dépassée par ces calculs en pourcentage et ces déclarations supplémentaires, j’ai recherché un comptable pour m’accompagner dans cette nouvelle étape de ma micro-entreprise. J’ai récemment déclaré ma TVA pour l’année complète 2019. J’ai été profondément choquée par le montant à débourser, sans compter mes cotisations Urssaf plein pot (22% !) puisque je ne bénéficie plus de l’Accre, l’aide aux jeunes entreprises.

Lorsqu’on passe le cap des 3 ans, il faut être plus vigilant que jamais sur la gestion de son chiffre d’affaire. Il faut aussi garder le moral, malgré tout cet argent qu’on collecte pour redonner à l’état. L’indépendance a un coût…

J’ai alors choisi de m’abonner à un outil de comptabilité pour freelance : freebe. Cet outil, pensé par et pour des freelances, permets d’automatiser sa compatibilité grâce à la synchronisation bancaire. Freebe permet également de visualiser ses dépenses, ses bénéfices, d’anticiper ses cotisations et sa déclaration de TVA. Je dis alors adieu à mes tableaux excel, et pense que freebe m’aidera à entrer dans ma quatrième année avec lucidité.

Vous êtes arrivé jusque-là ? Merci ! 🙂 Si vous hésitez à vous lancer à votre compte, j’espère que cet article vous aura rassuré et qu’il vous aura donné envie de franchir le cap. N’hésitez pas à réagir en commentaires, j’y répondrais avec plaisir ! Avant de vous laisser, je remercie tous mes clients qui m’ont donné de beaux challenges cette année, ça été un vrai plaisir de collaborer avec vous tous. Et un grand merci à mon comptable ! 🙏 N’hésitez pas à nous suivre, Elysa et moi, sur notre site Mille & une UI et sur Facebook. A très bientôt, portez-vous bien !

Josepha Rouxel

Josepha Rouxel

UI & Motion Designer, j’accompagne les annonceurs & agences de communication tout au long de leurs projets digitaux, de l’idée créative jusqu’à la production.

Leave a Reply